avatar

Odontites, des hémiparasites difficiles à classer

Mission terminée

Le genre Odontites Ludw. est réparti tout autour du Bassin Méditerranéen et caractérisé par sa taxonomie complexe, avec de probables hybrides qui rendent la délimitation des espèces souvent difficile. Plus largement, le genre est intéressant pour étudier l’évolution des espèces : en effet, il s’est probablement diversifié récemment et permet d’étudier le phénomène de spéciation, par lequel de nouvelles espèces se différencient à partir d’une seule espèce dite ancestrale. Enfin, il offre l’opportunité d’examiner pourquoi certaines espèces sont courantes alors que d’autres ont une aire de répartition très restreinte : dispersion limitée, adaptation au milieu, espèces en régression…? La présente mission vise à établir avec précision les cartes de répartition des trois espèces les plus largement répandues du genre : O. vernus Dumort., O. vulgaris Moench et O. luteus (L.) Clairv..

Nombre de spécimens
1555
Chef de mission
Myriam
Ouverture
20 mars 2014
Mission terminée
68 membres
1555 spécimens vus
1501 spécimens complets

Avancement de la mission

Objectif : 26020 / 24000 contributions

Top contributeurs

Consignes spécifiques à cette mission

La présente mission vise à établir avec précision les cartes de répartition de trois espèces. Ainsi, pour la géolocalisation, merci d’indiquer systématiquement dans le champ « Précision » le lieu exact mentionné sur l’étiquette dont les coordonnées géographiques ont été déterminées. Exemples : « Col de Cabre », « Blois », « Vanoise », « Lorraine »

 

D’après une étude morphologique, le genre Odontites compterait 26 espèces (39 taxons au total en comptant les sous-espèces). Ce genre est proche d’autres genres un peu plus connus tels qu’Euphrasia, Bartsia, Rhinanthus, ou Melampyrum. Odontites était auparavant considéré comme appartenant à la famille des Scrophulariacées, mais des études génétiques ont permis de réviser cela et de le classer dans les Orobanchacées.

Il s’agit de plantes herbacées, principalement annuelles, à floraison automnale (à partir de septembre) et hémi-parasites : elles se développent en partie grâce à la chlorophylle, leur permettant par la photosynthèse de capter l’énergie du soleil et d’assurer leur propre nutrition carbonée, mais également grâce à des suçoirs (appelés haustoria) qui permettent à leurs racines de se fixer sur les racines des plantes environnantes (surtout des graminées) et de capter les sels minéraux et l’eau puisés par celles-ci. On les trouve le long des routes et chemins, sur les talus, dans les champs et les friches.

Le nom Odontites viendrait du terme grec ‘odous’, qui signifie ‘dent’. Il pourrait avoir deux origines : l’une est liée aux anthères, qui sont dentées à la base, tandis que l’autre ferait allusion à l’utilisation de ces plantes contre les douleurs dentaires.

Top des botanistes renseignés

Aucune donnée pour l'instant
Nom Nombre d'entrées validées
{{ botanist[0] }} {{ formatNumber(botanist[2]) }}

Les siècles

Pays

Régions

Nombre de spécimens

Avancement par question

spécimen {{ q.shortLabel }}
{{ stat.specimen.code }}
· {{ qs.answerCount }}
Afficher plus de contributions Chargement Toutes les contributions sont affichées
# Herbonaute Total {{ q.shortLabel }}
{{ $index + 1 }} {{ stat.user.login }} {{ stat.answerCount }} {{c.answerCount}} ·
Afficher les membres suivants Tous les membres sont affichés
Seuls les membres ayant contribué au moins une fois apparaissent dans le classement.

Aucun résultat

 
{{message.author}}
{{discussion.title}}
Ce message a été modéré par {{message.moderator}}
Montrer tous les messages
La discussion est close

Derniers messages

Aucun résultat

{{message.author}}
Ce message a été modéré par {{message.moderator}}

Activité

Afficher plus d'activité Chargement Toute l'activité est affichée
Conçu et développé par