avatar

La flore de la planète Mars

Mission terminée

Une expédition scientifique sans précédent s'est déroulée au cours de l'année 2006, celle-ci était nommée « Objectif Mars ».

Nombre de spécimens
231
Chef de mission
Vero
Ouverture
01 avril 2016
Mission terminée
14 avril 2016

Clotûre de la mission

Nous espérons que vous avez eu autant d'enthousiasme à participer à cette mission que nous en avons eu à la préparer.

1 avril 2016

Une mission particulière

Bienvenue sur cette mission ! Venez découvrir les collections ramenées de la planète Mars par l'équipe de scientifiques chevronnés ;)

15 membres
231 spécimens vus
231 spécimens complets

Avancement de la mission

Objectif : 3924 / 4000 contributions

Top contributeurs

Vue ouest du camp de l'expédition. un paquet d'herbiers se trouve sur la droite.

 

Dans le sillon des grandes expéditions naturalistes  organisées par le Muséum national d'Histoire naturelle, une équipe d'experts a posé un pied pionnier sur la planète Mars, leur mission : faire un inventaire et recensement de la vie sauvage de cette planète rouge.

Après 86 jours d'observations de terrain et de récoltes de spécimens, l'équipe de la mission retourna dans le plus grand secret sur la Terre, déposant alors les spécimens au Muséum national d'Histoire naturelle de Paris, dans un lieu caché de tous.

Au cours de la rénovation du bâtiment de l'herbier national en 2012, Marty, un des ouvriers du chantier, découvrit lors de l'abattage d'un mur une toute petite pièce de 6 m² jonchée de bâches plastifiées dissimulant un important volume d'objets. Sous ces toiles transparentes étaient entreposés de drôles d'animaux naturalisés, des boites en acier, des coffres en aluminium et des végétaux recouverts de papier journal. Marty venait de révéler les récoltes de l'expédition secrète. Ce n'était pas étonnant au Muséum de Paris, la rénovation avait déjà été l'objet de découvertes insolites : cantines et paquets jamais ouverts émergeant soudain des années 1950. Déjà en 1980, le responsable de l'herbier avait retrouvé incidemment dans un tas de chemises à jeter, le fameux herbier des pharaons. Celui-ci comportait parmi d'autres pièces des morceaux de la guirlande funéraire de Ramses II.

Concernant la fameuse expédition sur Mars, il est avéré aujourd'hui que Michel Guiraud, actuel directeur des collections, ait été le seul à connaître l'existence de ces objets dont les cartons avaient malencontreusement été égarés. Cette recherche frénétique motiva la rénovation de l'Herbier National. En quoi d'un mal peut parfois sortir un bien...  Il semble aussi que d'autres collègues, Florence Raulin Cerceau et François Raulin spécialistes de l'exobiologie, aient eu connaissance de la collection, par mots couverts, sans jamais disposer d'un indice pour la localiser.

 

Herbiers et spécimens inconnus découverts

Après un long travail de préparation des collections ainsi qu'une intense négociation avec les équipes de la NASA, le Muséum est aujourd'hui fier de vous présenter une partie de cette incroyable collection  « Objectif Mars ».
Le Muséum a aussi été impliqué dans la mission "Mars Science Laboratory" par l'intermédiaire de Violaine Sautter et c'est un spécimen de basalte de la collection du géologue Gabriel Carlier qui avait été envoyé avec les instruments d'analyse du sol. Nous avons aussi le plaisir de vous annoncer une prochaine mission dans le cadre des expéditions du Muséum, "La planète Mars redécouverte" organisée par Philippe Bouchet (MNHN) et Charles F. Bolden (NASA). Le CNRS était lui aussi interessé, mais après beaucoup d'hésitations la Nasa a préféré travailler avec le MNHN.

Retranscription de morceaux choisis d'un journal de bord

[Les noms ont été modifiés pour garantir l'anonymat exigé par la NASA]

 

Atterrissage J-1

Lukas notre spécialiste des cryptogames, ne tient plus en place depuis quelques jours. Il passe son temps à nous répéter « I'm really lichen you ». C'était sympa le premier jour, au bout du 12ème, ça n'amuse plus grand monde.
Le semis de tournesol que j'ai emporté dans la navette spatiale a fleuri hier. Quel émerveillement ! Les plantes s'acclimatent vraiment bien à nos conditions.
Demain nous atterrissons : demain un monde nouveau, préservé, et toute une diversité à découvrir sera à notre portée.

Photo de Friedrich et du tournesol

Jour 2

Pas écrit hier. Trop de choses à vivre. Comme dirait Emily « Mars is amazing ». Je crois que je n'arriverai pas à mieux raconter.
Un sol rouge à perte de vue, visuellement c'est un peu comme ces sols argileux, sur lesquels des reliefs de cratères seraient dessinés. Parfois il y a des découpes si nettes, c'est étrange, comme un mauvais montage Photoshop.
On ne s'est pas trop éloigné hier. Nous avons installé le camp. Aujourd'hui nous avons commencé à agrandir notre périmètre et chacun a commencé la mise en place de ses protocoles. Friedriech a installé ses appareils d'ornithologie et Emily son matériel de géologie. Nathalie est notre ichtyologue, en fait on l'appelle Capitaine Hareng. Elle est un peu déprimée, elle vient de comprendre que l'eau sera difficile à trouver... Myriam est spécialiste de « tout ce qui a des pattes, et moins de 6 » comme elle aime bien le dire, mammifères, vertébrés etc. Lukas est donc notre expert en cryptogames et moi, je suis botaniste spécialiste des angiospermes.

Jour 25

Aujourd'hui encore fut une journée dense, jamais on n'aurait imaginé découvrir un panel si riche en diversité biologique sur un sol aussi rouge. Il faut dire qu'on était tous sceptiques en s'engageant dans cette mission. Il n'y avait bien qu'Emily qui était sûre d'obtenir un résultat. Et Nathalie. Mais Nathalie est bizarre...
Lukas et moi avons croisé le Rover Spirit il y a quelques jours.  Ils sont mal réglés ces rovers, il faudra leur dire à la NASA. On dirait qu'ils sont programmés pour éviter de rencontrer toute forme de vie. Vous allez voir qu'il va leur falloir des années avant de trouver des traces d'eau, si on ne les reprogramme pas correctement. D'ailleurs on a modifié notre plan d'expédition, on a décidé de partir à l'opposé des rovers. C'était plutôt une bonne idée.
Oui « there is life on Mars », je peux l'écrire maintenant, c'est incroyable.

Images de l'expédition

[Ces images ont été trouvées à l'intérieur de carnets de terrain, dans des dossiers issus des coffres ou photographiées lors de leur découverte]

 

 

 

 

 

Explorer la planète Mars :
>MarsTrek.nasa.gov
>google.com/mars
>Carte géologique de Mars (Attention fichier très lourd).

Images d'illustration
- Vignette : Par Mars_Valles_Marineris.jpeg: NASA picturederivative work: LošmiMars_Valles_Marineris.jpeg, Domaine public, via Wikimedia commons
- Panorama : Curiosity's Color View of Martian Dune After Crossing It - Par NASA/JPL-Caltech/MSSS — http://photojournal.jpl.nasa.gov/jpeg/PIA17944.jpg, Domaine public, via Wikimedia commons
- Paquets d'herbiers : plant life history par Josef.stuefer, licence CC-by-nc-nd, via Flickr
- "Spécimens inconnus en sillicagel" : Par John Althouse Cohen - exposition de Steffen Dam — The Cabinet of Curiosities [made only of glass and wood] — 2010 - Chazen Museum of Art in Madison, Wisconsin, licence CC-by-nd, via Flickr
- Tournseol : Astronaut Don Pettit - experiment to grow sunflowers on the space station. Crédits : NASA
- "Spécimens inconnus" : Par John Althouse Cohen - exposition de Steffen Dam — The Cabinet of Curiosities [made only of glass and wood] — 2010 - Chazen Museum of Art in Madison, Wisconsin, licence CC-by-nd, via Flickr
- "Spécimens inconnus" : Par John Althouse Cohen - exposition de Steffen Dam — The Cabinet of Curiosities [made only of glass and wood] — 2010 - Chazen Museum of Art in Madison, Wisconsin, licence CC-by-nd, via Flickr
- Croquis plante et insectes : Fait à partir d'éléments graphiques de freepik.com
- Dragon : Dragon made of thornback ray (Raja clavata, Linnaeus, 1758). Dermoplastic dissection, 17th-18th centuries, lenght 65 cm. Strahov Library - Cabinet of Curiosities, no Inv. No. Exhibit in: Collections of Archbishopric Museum in Olomouc. By Zde - Own work, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia commons
- "Spécimens inconnus" : Par John Althouse Cohen - exposition de Steffen Dam — The Cabinet of Curiosities [made only of glass and wood] — 2010 - Chazen Museum of Art in Madison, Wisconsin, licence CC-by-nd, via Flickr
- Entrepot de récoltes de végétaux : NASA plans to grow food on future spacecraft and on other planets as a food supplement for astronauts. Fresh food, such as vegetables, provide essential vitamins and nutrients that will help enable sustainable deep space pioneering. Artist image Crédits : NASA

 

Hélas, vous l'avez deviné -la ficelle était si grosse- cette mission ne pouvait tomber qu'un 1er avril...

Mais tout n'est pas faux dans notre présentation.

Naturellement, les expéditions naturalistes du Muséum existent réellement et nous espérons qu'elles se poursuivront encore longtemps. En se contentant de la planète Terre, il y a encore beaucoup de mondes inconnus à explorer. Mais l'expédition "la planète Mars redécouverte" n'est pas tout à fait prête. Nous saluons Philippe Bouchet, qui va s'y consacrer, nous en sommes certains, ainsi que Charles F. Bolden, président de la NASA, qui ne sait pas qu'il a été embarqué dans l'affaire.

La rénovation de l'herbier national a effectivement été l'occasion de découvrir des collections qui, faute de personnel, n'avaient jamais été déballées. Et oui, l'herbier des pharaons existe bel et bien. C'est Jean-Claude Jolinon qui le découvrit au milieu de papiers divers...

Les auteurs et les travaux sur la planète Mars sont véridiques. Florence Raulin Cerceau et François Raulin sont en effet spécialistes de l'exobiologie.

Les plantes présentes dans cette mission

Salvinia et Jacinthe d'eau - Salvinia natans et Eichhornia crassipes

Toutes deux sont des pantes envahissantes, ou "Alien invasive species" en anglais.

Plante caméléon -  Boquila trifoliolata

Selon Wikipédia, Boquila trifoliolata "est une liane capable de mimétisme. En mai 2014, une publication dans Current Biology révèle qu'une même tige peut même prendre l'apparence des feuilles de différentes plantes sur laquelle elle s'accroche. Les scientifiques cherchent à comprendre ce mécanisme encore jamais observé, qui permet à la plante de « reconnaître » et de copier l'apparence de la plante support, afin d'échapper à l'attention des prédateurs".

Tournesol - Helianthus annuus

Certaines plantes ont déjà voyagé dans l'espace ! C'est notamment le cas d'un tournesol, d'une courgette et d'un brocoli, accompagant l'astronaute Don Pettit en 2012. 
Vous pouvez retrouver leur aventure sur blogs.nasa.gov/letters/

 

 

Vos participations ne faisaient bien sûr pas parties d'un programme de recherche à l'inverse de la plupart des autres missions, mais les résultats seront intégrés à la base SONNERAT et à e-ReColNat, il ne faut surtout rien perdre...

Encore une fois merci à tous.

Top des botanistes renseignés

Aucune donnée pour l'instant
Nom Nombre d'entrées validées
{{ botanist[0] }} {{ formatNumber(botanist[2]) }}

Les siècles

Pays

Régions

Nombre de spécimens

Avancement par question

spécimen {{ q.shortLabel }}
{{ stat.specimen.code }}
· {{ qs.answerCount }}
Afficher plus de contributions Chargement Toutes les contributions sont affichées
# Herbonaute Total {{ q.shortLabel }}
{{ $index + 1 }} {{ stat.user.login }} {{ stat.answerCount }} {{c.answerCount}} ·
Afficher les membres suivants Tous les membres sont affichés
Seuls les membres ayant contribué au moins une fois apparaissent dans le classement.

Aucun résultat

 
{{message.author}}
{{discussion.title}}
Ce message a été modéré par {{message.moderator}}
Montrer tous les messages
La discussion est close

Derniers messages

Aucun résultat

{{message.author}}
Ce message a été modéré par {{message.moderator}}

Activité

Afficher plus d'activité Chargement Toute l'activité est affichée
Conçu et développé par