avatar

Les Ophrys

Mission terminée

Voici la troisième mission sur les orchidées. Cette fois, nous voyons grand : Les Ophrys. Très populaires, ces plantes sont protégées. Elles vont bénéficier de l'apport des herbonautes et de la grande collection de l'herbier de Paris.

Nombre de spécimens
3579
Chef de mission
MarcP
Ouverture
11 novembre 2013
Mission terminée
17 février 2014

Tout a une fin...

...et cette mission est à présent presque complétée. Encore quelques jours jusqu'au 3 mars. Une nouvelle mission inhabituelle prendra le relais: nous tentons de vous présenter des algues. Pour herbonautes bien aguerris!

3 février 2014

Avertissement!

Pour des raisons techniques le site LesHerbonautes sera indisponible du Jeudi 6 février de 17h au Vendredi 7 février, reprise progressive dès 9h et également du Mardi 11 février de 17h au Mercredi 12 février, reprise progressive dès 9 h.

19 janvier 2014

Plus que 3 spécimens

...ça tombe bien, la mission Iris ouvre demain. Inscrivez-vous!

12 janvier 2014

plus que 10...

...spécimens. Nos objectifs sont atteints et dépassés. Encore un petit effort pour que tous les Ophrys soient informatisés. C'est l'affaire d'une semaine ou deux... Merci!

4 janvier 2014

Plus que 45 spécimens...

...à découvrir, sans compter ceux qui ont été ouverts sans être complétés.

30 décembre 2014

Bientôt moins de cent spécimens

La prochaine mission concernera les orchidées d'Asie. Mais il est un peu tôt pour y penser... Terminons d'abord celle-ci! Bonne nouvelle année.

5 décembre 2013

Un départ fulgurant

Cette mission évolue avec une célérité merveilleuse... Un mois à peine, 24 % des objectifs, presque 70 % des photos vues, des herbonautes qui passent des nuits blanches... A tous merci!

163 membres
3579 spécimens vus
3273 spécimens complets

Avancement de la mission

Objectif : 66798 / 55000 contributions

Top contributeurs

Les Ophrys

Le genre Ophrys compte environ 30 espèces. Il est difficile d’être plus précis en raison de la très grande proximité de certains taxons qui constituent en réalité des complexes d’espèces.

Pour ceux qui ont un peu l’expérience des orchidées -et des orchidologues-, qui dit complexe d’espèces dit multiplication à l’infini d’Ophrys qui diffèrent parfois par bien peu de choses... Certaines espèces ont même été distinguées des autres en raison de leur précocité…

 

Un mode original de pollinisation

Au delà de la multiplication des taxons qui est toujours entachée d'une certaine subjectivité, c’est la biologie des ophrys qui doit retenir notre attention. La pollinisation est assurée par un curieux processus de pseudo-copulation. 

Elle se base sur une ressemblance entre les fleurs d'ophrys et certaines femelles d'hyménoptères (ou de coleoptères) : en croyant féconder des femelles de leur espèce, de jeunes insectes mâles qui émergent parfois un peu plus tôt que les femelles, collent sur leur tête ou leur abdomen des pollinies, masses de pollen pourvues d’une petite pièce collante. Il suffit que ces pollinies frottent le stigmate d'une autre fleur pour que quelques grains s’en détachent et assurent la pollinisation.

Cependant, vu d'un insecte, ce n'est peut-être pas la ressemblance physique, mais plutôt des analogues des phéromones diffusés par les fleurs pour mieux leurrer les hôtes.

Pour revenir à l’Ophrys abeille, cette dernière dispose d’un mécanisme supplémentaire pour sa pollinisation. Si aucune abeille ne la visite, les pièces qui les attachent à la fleur se courbent et les masses de pollens vont féconder leur propre fleur. Mais c’est une ultime tentative de se perpétuer, car « la consanguinité », pour paraphraser Pagnol, « c’est pas bon pour les lapins, ce n’est pas bon non plus pour les plantes ».

 

 

 

Apporter la dimension historique des herbiers à l'actualité des observations.

L’informatisation des herbiers va apporter une dimension diachronique à la connaissance de ce groupe fascinant. Les Ophrys ont été abondamment récoltés au 19 eme siècle.

La répartition des orchidées de France est particulièrement avancée en raison des travaux de la société française d’orchidophilie, sans oublier bien sûr les inventaires menés dans les conservatoires botaniques nationaux.

 

 

Un remerciement spécial à l’équipe de la SFO qui a rangé et ordonné les orchidées tempérées à l’herbier de Paris.

Merci aussi aux botanistes : M. Philippe Chabbert dont j’ai utilisé les photos. Son beau site web peut se consulter à l’adresse : http://p.chabbert.free.fr/ (Creative Commons BY-SA.) (Ophrys pseudoscolopax et O. lutea), sans oublier la photo de présentation de la mission.

et à M. Nicolas Helitas pour la photo de pseudocopulation qui se trouve sur le site : http://nicolashelitas.com/index.php/en-france/orchidees-de-france/pollinisateurs-dorchidees. Pseudocopulation de Argogorytes mystaceus sur Ophrys insectifera.

 

Top des botanistes renseignés

Aucune donnée pour l'instant
Nom Nombre d'entrées validées
{{ botanist[0] }} {{ formatNumber(botanist[2]) }}

Les siècles

Pays

Régions

Nombre de spécimens

Avancement par question

spécimen {{ q.shortLabel }}
{{ stat.specimen.code }}
· {{ qs.answerCount }}
Afficher plus de contributions Chargement Toutes les contributions sont affichées
# Herbonaute Total {{ q.shortLabel }}
{{ $index + 1 }} {{ stat.user.login }} {{ stat.answerCount }} {{c.answerCount}} ·
Afficher les membres suivants Tous les membres sont affichés
Seuls les membres ayant contribué au moins une fois apparaissent dans le classement.

Aucun résultat

 
{{message.author}}
{{discussion.title}}
Ce message a été modéré par {{message.moderator}}
Montrer tous les messages
La discussion est close

Derniers messages

Aucun résultat

{{message.author}}
Ce message a été modéré par {{message.moderator}}

Activité

Afficher plus d'activité Chargement Toute l'activité est affichée
Conçu et développé par